Nom : Mardram Rakar Race : Humaine Sexe : M
Yeux : Noirs Taille : 1m70 Age : 27 ans
Cheveux : Noirs Poids : 80 kgs Etat civil : Veuvage
Titre : Sans

Description:
Mardram est un homme paraissant encore plus jeune qu'il ne l'est vraiment. Ses traits sont détendus tout en restant très accentués. Sa figure est livide et la blancheur de sa peau en étonne plus d'un. L'oeil de gauche est tout à fait noir et semble regardé toujours au loin tandis que celui de droite possède une caractéristique qui ne s'oublie pas. Le blanc de cet oeil est tout à fait normal à part l'absence de veines dans celui-ci. Le contour de la pupille est d'un vert très foncé et la dit pupille est, elle, blanche comme le lait. À première vue, Mardram peut sembler repoussant à première vue, mais ses longs cheveux noirs tombant au épaules sont magnifiques et font oublier les particularités gênantes de son visage.

Histoire :
Mage apprennant les arcanes de la magie depuis sa tendre enfance, il fut touché par la malédiction de Balork et depuis lors, un démon s'installa dans son corps... Vlad Tepes. Dès l'âge de 14 ans, Mardram était promu à un brillant avenir. Ses parents, d'origine de Stoneheim, étaient tous deux assez riches, effectuant le travail facile de conseillers du Roi. À cet âge, Mardram était déjà fiancée à la jolie Siphyel, jeune fille née de parents riches elle aussi. Mais l'actuel bonheur de Mardram fut alors détruit par le démon Vlad Tepes, fils d'Ogrimar. Maintenant, Madram erre à la rencontre de gens semant le bien autours d'eux pour les maudire et les empêcher de terminer leur bonnes oeuvres.

Amis :
Hermes (m) (indécis)
HéphaïstoS (m) (indécis)
Mystik (m) (evil)
Khalim le démon (m) (indécis)
Mercure (f) (evil)

Ennemis :
Tous les gens semant le bonheur autours d'eux.
Kastryas ---> Son voleur de robe.

Caractère :
Mardram est un mage à l'allure hautaine. Il aime bien montrer sa supériorité... Il le démontre encore plus avec Vlad Tepes, son démon. Le regard froid, Mardram a un caractère très influent et il sait utiliser les gens pour son propre plaisir. Mardram est prétentieux, et jamais il n'avouera sa défaite, si défaite il y a. En effet, lorsque Mardram décide qu'il accomplira quelque chose, cette chose le sera. Sa ferveur le mène toujours où il le veut et son plus cher désir est d'atteindre l'état quasi-parfait de Séraphin d'Ogrimar, où il pourra montrer à tous par un simple regard et par un simple battement d'ailes, sa supériorité.