Nom : Coeur Race : Humaine Sexe : M
Yeux : Bleu Taille : 1m90 Age : 24 ans
Cheveux : Noir et Or Poids : 80 kgs Etat civil : Célibataire
Titre : Sans

Description:
Charismatique et en habits blancs, Coeur est à l'image des preux chevaliers.
Mysterieusement, ses cheveux brillent d'une lueur dorée dans l'obscurité.
A son cou, il porte une étrange perle, semblable à une larme, enchassée dans un collier dont il ne se defait jamais.

Histoire :
Dans ses souvenirs de prime jeunesse, Coeur etait bercé dans les bras de sa douce mère. Son regard attendrissant se portait sur lui avec affection et amour. Nous naviguions sur un navire, un de ceux qui n'existent plus.. une fregate angelusienne.

Ma tendre mère etait pieuse, et ses prieres n'avaient de cesse, nuit et jour, de bercer mes oreilles. Elle m'apprenait les valeurs les plus cheres à ses yeux, amour, vie et compassion. Et notre voyage sur les mers tourmentées semblait durer pour toujours. Des mois et des mois que nous voguions.

La nuit de mon premier anniversaire, la tourmente des oceans et des vents fit rompre le plus haut mat. L'équipage, si peu nombreux pour un navire d'une telle ampleur, s'affairait à notre sauvegarde à tous. Ma mère, me tenant toujours dans ses bras, prodiguait des soins au barreur qui s'etait cassé le bras à cause de l'incontrolable gouvernail. J'etais émerveillé de la voir ainsi guerir plaies et blessures d'un simple regard.

Puis les tenebres s'abattirent sur nous. Un voile d'obsurité nous recouvrit et les lampes n'émirent plus qu'une faible lueur rougeoyante. Au loin, nous apercûmes la noire coque d'un navire crever les brumes; à sa proue étaient gravées des lettres de cauchemar: le Sang de Lune.

La volonté de tous vacilla. Dame Lumiere, car tel etait le nom de ma mère, pour autant que je puisse m'en souvenir, éclata en sanglots:
"Artherk, père des dieux, père des hommes, accorde la protection et la vie à mon fils et aux marins qui m'accompagnent. De toute mon existence, j'ai preché en ton nom les valeurs de l'Amour, de la Compassion et de la Vie. Je fut prêtresse et sage-femme, et aujourd'hui je reste une femme et une mère. Mais le monde d'Althéa se délite et se retrouve rongé par le chaos des guerres, des mensonges, et d'un Oracle qui corrompt la nature et l'esprit des hommes. Je ne suis pas apte à lutter contre ces maux. Je desirais tant que mon enfant puisse grandir en de meilleures terres. J'ai fais reconstruire et embarquer sur cette immense frégate grace a tout ce que j'avais pu acquerir dans ma vie. Je l'ai rebaptisé l'Espoir de Lumiere.

Le lendemain du depart, je donnais vie à mon enfant. Et aujourd'hui, je t'implore de nous sauver. Je pleure le destin tragique du monde. Je pleure les souffrances et les larmes, les disparus et les morts. Que reste-t-il d'Althéa? Je vous implore, dieux, de sauver ces hommes et mon enfant, et les accueillir sur des terres d'exil."

Du navire des morts resonnaient les lugubres lamentations des esprits defunts. Sortant des ombres, une dame aux cheveux de jais se materialisa aupres de nous. Son apparence et sa beauté nous envoutèrent et elle parla d'une voie douce:
"Dame de Lumiere, Mère de Compassion, nous avons entendu ton appel. Je suis Sélène, Dame de la Nuit, et j'ai suivi ton histoire et ta vie. Aujourd'hui, pour accomplir ton voeu, Artherk m'accorde de t'adopter. Ainsi, si tu l'acceptes, tu viendras rejoindre le Panthéon des Hauts-Althéen. De cette maniere, tu pourras sauver ton fils et ces marins. Mais ta tache aux cieux sera eternelle. Tu deviendras mon enfant, deesse de la Paix, de l'Amour et de la Vie. Mais tu ne pourras jamais revoir ton fils. Celui-ci grandira en un autre monde, comme tes prieres le demandent. Acceptes-tu de guider les hommes dans la fraternité pour l'eternité et de sauver ton fils et ces marins?"

Pendant quelques instants, le silence se fit absolu. Ma mère avait fermé les yeux. Puis doucement, sans un mot, sa blanche robe se mis à luir, à briller, et finalement devint un firmament de mille eclats. Ma mère et la magnifique Sélène disparurent. Je me retrouvais alors déposé comme une plume dans un berceau. Des rires sombres et tenebreux resonnerent depuis le Sang de Lune. La pluie tomba, les marins se regrouperent, s'assirent autour de moi, et attendirent leur destin. Tous les visages étaient mornes. Et quelques minutes plus tard, les fantômes apparurent.

Les esprits des morts tournaient et tournaient, dansaient en pirouettes et rires macabres. Leurs chants susurraient de macabres allégories à nos oreilles. Les marins savaient que la folie les prendrait un à un. Et les illusions et les peurs cachées, et les cauchemars et les tourments s'emparèrent de chacun de nous. Nous nous tenions par la main, accroupis autour du berceau depuis lequel je cherchais ma mère de tous cotés. Puis la frégate tangua bizarrement. Nous allions chavirer. Dans une seconde secousse, notre navire se nimba d'une blanche clarté et quitta lentement les flots. Nous nous élevâmes dans les airs et les fantomes fuirent. Un dernier regard au Sang de Lune nous permit d'apercevoir un etrange roi-squelette à tête couronnée et au rire démoniaque infini. Le malaise qui nous enveloppait s'effaca lorsque nous eûmes traversé les nuages. La nuit etait claire comme en plein jour. Ma mère apparu au milieu des étoiles et s'adressa à moi.

"Coeur, mon enfant, mon doux enfant. Que je ne puisse te suivre dans le voyage où je t'entraine. Que je ne puisse t'assurer ma protection par delà les mondes. Mais c'est désormais toi qui represente un espoir de Vie. Compagnons marins, j'étais votre capitaine, je deviens votre mère à tous. Je ne peux vous exiler là où ira mon enfant, mais je peux vous rammener sur les terres de Goldmoon. Sur celles-ci, je protegerais votre vie et votre destin contre le mal porté par certains de vos freres et soeurs. Je vous demande d'apporter la Paix à ce monde comme je l'aurais fait. Desormais, comme le nom du navire sur lequel vous etes bercés, il existera toujours un Espoir en ce monde grace aux paroles que vous apporterez."

Un visage d'une beauté extraordinaire se decoupa alors derriere celui de ma mère. Elle ne sembla pas s'en apercevoir, et je cru deviner que c'etait là mon désormais arriere grand-père adoptif. Il sourit. Puis le visage de la belle Sélène apparu a son tour, et ma mère me dit ces derniers mots:

"Mon enfant, malgré ton jeune age, je sais que tu te souviendras de mes paroles. J'aimerais te parler un peu plus, mais le temps me manque. Avant de te dire adieu, je remarque comme il est étrange que tu n'ais pas de grand père et que tu n'ais pas non plus connu ton père. Je desire te dire que ton père était un poète et un romantique. A mes yeux, c'etait le plus merveilleux des hommes. Et un jour il disparu, comme tant d'amis, à cause du mal que les hommes s'inflingent entre eux. Si tu sais aussi bien que lui chanter l'amour, alors le monde où je te depose pourra devenir un monde merveilleux. Je verse une larme de joie et de regret de devoir ainsi à jamais t'éloigner de ce monde terrible et en meme temps te quitter. Garde la toujours precieusement avec toi, car aussi longtemps que cette Perle de Paix et d'Amour existera, les hommes ne se combattront jamais entre eux sur le monde où je t'exile. Adieu mon enfant, je t'aime pour l'eternité..."

Et mon berceau s'eleva plus haut que le ciel, plus haut que les etoiles.. Je m'endormis, une larme en forme de perle au creux de la main. Quand je me reveillais, j'etais sur une plage, le ciel etait clair, et une demoiselle s'approchait de moi pour m'observer. Ce fut elle, Demoiselle Geena, qui m'eleva à Lighthaven. Elle vivait d'affection pour moi, et je me demanderais toujours si elle n'avait pas eu un presage ou une apparition avant de venir me reccueillir au cercle des Anges de Lighthaven. Elle connaissait deja mon nom, mais je decouvris plus tard que les linges du berceau étaient brodés à mon nom. Plus tard encore, j'appris que par delà les mondes existaient, depuis quelques années, un groupe d'hommes et femmes prêcheurs d'une nouvelle Rédemption, apportant non seulement la paix entre les hommes, mais la paix entre les dieux. Leur symbole s'appellait la Lumiere.

Amis :
Tous ceux qui partagent la bonté :)
Tous ceux qui aiment la vie :)
Tous ceux qui prônent la compassion :)

Ennemis :
Les malhonnetes
les adeptes haruspiciens

Caractère :
Bon et Loyal :)
Sympathique et Jovial :)