Une Prairie (par Vicanéïs, Quies)

Loin de toutes ces rangées d’armes,
De ces guerres et de ces cris,
Vaines et inutiles larmes,
Il existe un prairie

Il y coule une rivière,
Ou nagent des poissons d’argent
De l’herbe, des fleurs des fougères
Bercées par un léger vent

Ca ressemble au paradis,
On s’en approche en tout cas
On peut y trouver des fruits,
S’asseoir contre un tronc de bois

Oublier tout ses soucis,
Entendre le chant des oiseaux,
Au milieu des coqueliquots,
Sourire enfin à la vie

C’est comme un jour de printemps
Après un trop long hiver
Un agréable moment
Loin de ces terres de colères

Pas besoin d’avoir d’idées
On vient là pour s’amuser
Tout n’est que futilités
Laissez vos arrières pensées

Asseyez-vous vous verrez
Passer des rois et des fées
Des cerfs, des aigles et des geais
Vivrent ensemble dans la paix

Et si un jour d’aventure
Vous découvrez cette prairie
Vous y trouverez Vickie
A tout coup soyez en sûr…

Oublier tout ses soucis,
entendre le chant des oiseaux,
Au milieu des coqueliquots,
sourire enfin à la vie
sourire enfin à la vie
sourire enfin à la vie