Hesitations (par Sire Mhâks de Quies)

Il sortit de sa salle de méditation un sourire mauvais illuminant son visage, tout s’était déroulé à merveille, le marchand dont il avait ‘loué’ les services en échange de la survie de sa famille avait bien œuvré sans se douter que celle ci avait depuis longtemps servi de pitance à ses kobolds. Il alla s’asseoir sur son trône caressant avec plaisir les accoudoirs qu’il avait fais fabriquer avec les crânes de ses ennemis, encore une preuve de sa puissance, bientôt un nouveau mage serait réduit à l’état de mobilier. Puis il traça dans les airs plusieurs signes étranges, l’air se mit à vibrer les signes se regroupèrent puis se mirent à dégager une vive lumière rouge donnant l’impression que les murs de la pièce étaient recouverts de sang, au bout de quelques instants la lumière se dissipa, à ce moment le sorcier sourit, son maître avait répondu à son appel, au milieu de la pièce se trouvait un démon d’une taille impressionnante, un ajout de choix pour son armée. Il donna l’ordre au démon d’aller surveiller sa cible et si nécessaire de la ‘convaincre’ d’emprunter le portail qu’elle avait créé. Le démon acquiesça lentement puis dans une explosion à l’odeur de souffre disparu de la pièce. Le nécromancien jubilait, il tenait enfin sa vengeance, le sal petit fouineur qui lui avait dérobé son précieux grimoire sur les habitants des abysses et la façon de les convoquer allait enfin payer le prix de son arrogance. Son plan était infaillible, il avait vendu, par l’intermédiaire du marchand, à ce magicien de bas niveau un parchemin permettant d’accéder à un autre plan. Ce petit curieux en avait déjà fait usage, il le savait, il l’avait ressenti durant sa méditation. Quelle ironie, ce passionné de mystères allait devoir en percer un qui lui coûterait très certainement la vie, à savoir comment survivre dans les abysses lorsque l’on n’y est pas le bienvenu. Ce parchemin lui avait coûté des heures d’études mais c’était un piège parfait qu’il aurait sûrement beaucoup de plaisir à réutiliser sur l’un de ses nombreux ennemis, il ouvrait un passage sur les abysses mais celles-ci étaient masquées par une illusion les faisant ressembler à un monde identique en tout point à celui où vivait la cible, un petit chef d’œuvre de tromperie, de plus on ne pouvait utiliser la formule qu’une seule fois, ce qui empêchait tout retour. Le nécromancien se leva lentement de son trône puis se dirigea vers ses oubliettes, la perspective de se débarrasser d’un magicien encombrant l’avait mis de bonne humeur, il prendrait donc sûrement beaucoup de plaisir à torturer un ou deux des villageois que ses troupes n’avaient pas manqués de capturer aujourd’hui.

La nuit était claire et étoilée, tout semblait calme aux abords de Lighthaven quand soudain une explosion vint perturber la quiétude du petit bourg, habitués aux erreurs des apprentis magiciens de la tour des mages aucun habitant de la petite ville ne chercha à connaître l’origine de ce phénomène, grand bien leur en pris car le démon qui venait d’apparaître n’était pas un fervent défenseur de l’humanité, loin s’en faut. Il avait était dépêché dans cette ville par un puissant nécromancien afin de l’aider à éliminer un gêneur, dès son arrivée le démon senti la présence de la fille de son maître, elle était proche, très proche, ne pas aller lui rendre hommage risquait de lui coûter très cher mais le maître avait était clair, la mission confiée par le nécromancien était prioritaire. Même s’il ne comprenait pas pourquoi ce petit magicien s’était attiré les foudres d’Ogrimar, l’éliminer le propulserait en haut de la hiérarchie des abysses peut être même aurait il le droit de siéger à la droite du maître, cette perspective lui fit pousser un grognement de plaisir. Le démon lança un sort d’invisibilité, se faire repérer pourrait se révéler désastreux avec la tour des mages à proximité, puis un autre de détection de magie afin de pouvoir localiser sa cible, plusieurs source apparurent mais il n’eut aucune difficulté à reconnaître la magie propre aux abysses qui émanait du portail ouvert par le thaumaturge, le démon s’avança vers la petite maison d’où provenaient les ondes magiques propres à son plan d’existence. En se rapprochant il ressenti une sorte de malaise, quelque chose le gênait, une puissante aura de magie blanche se dégageait de l’endroit où se trouvait sa cible, le magicien dont il devait s’occuper ne pouvait être aussi puissant c’était impossible, en plusieurs millénaires d’existence il n’avait jamais ressenti un tel déploiement d’énergie magique. Malgré cela le démon continua d’approcher, arrivé suffisamment prés de la maison il s’approcha d’une fenêtre et observa l’être pathétique qui s’affairait à proximité du portail, le nécromancien avait bien œuvré, le magicien avait visiblement préparé ses affaires en vu d’un prochain départ, le maître serait satisfait. Soudain une sorte de silhouette brumeuse entra dans le champ de vision du démon, elle alla se placer entre lui et le magicien, ce dernier semblait ne rien avoir remarqué pourtant le démon lui la voyait parfaitement et pour la première fois de son existence il eut peur. Un visage se dessina dans la brume, celui d’une elfe d’une grande beauté, à ce moment il su qu’il était perdu, son corps semblait pétrifié et la magie se refusait à lui, l’empêchant de fuir. Les yeux de l’elfe se fixèrent sur le démon, elle lui sourit puis ses lèvres remuèrent. Autour de lui tout sembla vaciller, le monde devint flou puis tout se calma, il mit quelques instants à reprendre ses esprits lorsqu’une odeur familière lui fit comprendre où il était, c’était impossible, il se trouvait dans les abysses et face à lui siégeait Ogrimar en personne, celui ci eu un sourire de satisfaction et laissa éclater un rire sadique qui résonna dans les abysses. Le démon ne comprenait pas pourquoi son maître semblait si satisfait de le revoir alors qu’il avait échoué, il promena son regard autour de lui afin de comprendre ce qui se passait et là il su pourquoi son maître été si satisfait, l’armure d’onyx d’un des servants du seigneur des lieux lui renvoyait son image et ce n’était pas celle d’un démon mais celle de sa cible. Il leva ses yeux vers Ogrimar mais il était déjà trop tard, quatre démons se précipitaient sur lui, il tenta de les esquiver mais ses efforts furent vint, il fut réduit en charpie en un clin d’œil.
Dans la petite maison la brume se dirigea vers le magicien, au fur et à mesure qu’elle s’approchait de lui elle gagnait en consistance, arrivé à sa hauteur elle s’était transformée en une magnifique elfe qui le regardait avec des yeux emplis de bienveillance. Le mage sentit sa présence et se tourna vers elle en souriant, nullement surpris par son intrusion. L’elfe s’approcha du portail puis d’un geste de la main fit disparaître l’illusion qui masquait les abysses en voyant cela le magicien s’en éloigna, la peur et l’incompréhension se lisaient sur son visage. Elle lui effleura la joue de la main puis se volatilisa dans un éclair de lumière. Le magicien resté seul s’approcha du portail et le referma, maudissant sa curiosité qui avait failli lui coûter la vie et avait obligé son éternelle et bienveillante amie à intervenir, désormais il serait beaucoup plus prudent et quant à ce marchand qui lui avait vendu ce parchemin piégé, il avait tout intérêt à trouver une solide explication pour éviter d’être réduit en cendres lors de leur prochaine rencontre.

Tout occupé à torturer une villageoise capturée par ses gobelins, le nécromancien ne remarqua pas la brume qui se formait devant lui et lorsqu’il s’en aperçu il était déjà trop tard, l’elfe s’était matérialisé et son regard glacial ne laissait planer aucun doute quant à ses intentions. Elle tendit sa main vers lui et de ses doigts jaillirent des rayons de lumière qui vinrent le frapper. Lorsqu’elle se retira seul un petit tas de cendres attestait que le nécromancien s’était tenu à cet endroit.