- Introduction au roleplay. - par Narya

Voici ce que j'ai trouvé comme explication de ce qu'est le Jeu de Rôles. Je te souhaite une bonne lecture.
Je cite : "

Le jeu de rôle est un loisir assez difficile à définir. La Fédération Française de Jeu de Rôle (FFJDR) en a proposé une définition, élaborée par une vingtaine de rôlistes internautes :
Le jeu de rôle est un jeu de société qui prend ses origines dans les contes au coin du feu. Les spectateurs participent au conte en imaginant les actions des personnages. Le conteur mène le jeu en tenant compte de ces actions dans la suite de son récit. Ainsi l'histoire se construit grâce à l'imagination de l'ensemble des participants, c'est donc une sorte de conte interactif.


Cette définition n'est pas mauvaise, mais elle n'explique pas ce qu'est au juste le jeu de rôle, c'est-à-dire ses mécanismes et la façon dont on y joue. Essayons donc d'approfondir le sujet...

On peut, comme on vient de le voir, définir le jeu de rôle comme un conte interactif, un jeu où tout se passe dans l'imagination des participants - l'imagination des joueurs. Ces joueurs ne se contentent pas d'écouter une belle histoire, mais ils y prennent une part active en jouant le rôle d'un des personnages de cette histoire.

Le conteur est appelé meneur de jeu. C'est lui qui est chargé de raconter l'histoire que les personnages des joueurs vont vivre. Il est chargé d'arbitrer et d'animer la partie, en décrivant des scènes que les joueurs vont devoir se représenter mentalement, tout comme ils le feraient en lisant un livre.

Le jeu de rôle est donc un jeu de société dans lequel le dialogue est prépondérant. Mais il y a quantité d'autres éléments que le dialogue pur qui forment un jeu de rôle ! Or, comme pour la plupart des choses, il est beaucoup plus simple de voir un objet plutôt que de s'en faire une idée en lisant sa description. Nous allons donc observer une partie de jeu de rôle jouée par des débutants...

Un samedi soir du mois de décembre. Jean a invité plusieurs de ses amis (Sophie, Marc, Aurore et Nicolas) à faire leur première partie de jeu de rôle. Ils arrivent tous en même temps, aux alentours de 20h. Jean invite ses amis à entrer dans la cuisine et à s'asseoir autour de la table. Après quelques bavardages, il se racle la gorge.

"Hum. Bon, nous allons commencer.
- Maintenant ? Ben on se déguise pas ? demanda Marc.
- Hein ? Oh, non... Le jeu de rôle se pratique autour d'une table, en habits normaux. Ce n'est pas une pièce de théâtre, et tout va se passer dans votre tête. Donc pas besoin de se déguiser !
- Ah bon..., répondit Marc, un peu déçu. Tant pis ! Mais j'avoue que je n'ai toujours pas compris ce qu'on allait faire. Ça se joue sans rien ?
- Si, j'allais y venir." Jean sortit de son sac à dos des feuilles, des crayons, des sortes de formulaires, des cubes colorés en plastique, un livre, et un bout de carton comportant une jolie illustration. Puis il tendit à chacun de ses invités un formulaire et de quoi écrire.
"Tu vas nous apprendre à remplir une feuille d'impôt ? demanda Aurore.
- Pas le moins du monde, répondit Jean en riant. Ces feuilles s'appellent des "feuilles de personnage". Je vais vous dire tout-à-l'heure à quoi elles servent. Pour l'instant, je vais tenter de vous expliquer en gros comment on joue. Moi, je vais être ce que l'on appelle le "meneur de jeu", c'est-à-dire que je vais diriger la partie. Je vais décrire des situations auxquelles vos personnages devront réagir, et...
- Nos personnages ? coupa Aurore. - Oui, vos personnages. En fait, je vais raconter une histoire, et vous en jouerez les personnages principaux : vous en tiendrez le rôle.
- C'est-à-dire ?
- Bon, imaginons une histoire classique que tout le monde connaît : Peter Pan. Par une belle matinée de printemps, Peter Pan, la fée Clochette, Wendy et Jean partirent en promenade. L'air était encore humide, et la rosée les faisait glisser sur l'herbe verte lorsqu'ils improvisaient des courses. Tout s'annonçait pour le mieux, lorsqu'une détonation vint les interrompre. Peter Pan intima à ses amis de se taire, tout en leur faisant signe de se cacher derrière un buisson. Ils restèrent quelques instants accroupis, avant que Jean ne commence à entendre des bruits de pas, puis des voix. C'était le capitaine Crochet, accompagné de monsieur Mouche et d'une poignée de pirates ! Que faisaient-ils là ?...
"L'histoire pourrait continuer encore longtemps. Mais cela resterait une simple histoire... Passons au jeu de rôle maintenant. Marc, tu joueras Peter Pan, Nicolas, tu seras Jean, Sophie sera Wendy et Aurore la fée Clochette. Je reprends.
"Par une belle matinée de printemps, vous avez décidé de partir en promenade. C'est encore tôt, l'herbe est couverte de la rosée. Vous venez d'entrer dans une clairière d'une forêt. Tout d'un coup, vous entendez une détonation. Que faites-vous ?
- On doit répondre quoi ? interrogea Sophie.
- Vous devez dire ce que vous avez envie que votre personnage fasse. Par exemple, Marc peut dire que Peter Pan demande à tout le monde de se taire, comme dans la petite histoire que je viens de vous raconter.
- Oui, c'est ça, Peter Pan demande à tout le monde de se taire !
- Tu peux dire "je". Après tout, tu joues le rôle de Peter Pan, tu dois faire comme si tu étais à sa place !
- Ah, ok. Bon, je demande à tout le monde de se taire.
- Tu sens comme une tension dans l'air. Tu n'entends plus aucun animal, juste le vent qui souffle dans les arbres. Que fais-tu ?
- Ah, ah, tu nous as dit tout-à-l'heure que c'était Crochet qui arrivait. Bon, je me cache derrière un buisson.
- Et les autres, vous faites quoi ?
- Ben, on le suit ! On n'est pas fous !
- Vous passez quelques instants derrière le buisson à retenir votre souffle. Peter et Jean, vous entendez des bruits qui se rapprochent.
- Oui, c'est le capitaine Crochet, on sait.
- Vous voyez passer devant vous une biche affolée. Elle semble fuir.
- C'est pas le capitaine Crochet ?
- Qui vous a dit que ça serait lui ?
- Toi ! Tu as raconté qu'il allait arriver avec Mouche et des pirates !
- Peut-être dans la première histoire, mais quel serait l'intérêt de la rejouer de manière exacte ? Si vous savez tout ce qui va arriver, ce n'est plus drôle ! Je dois être le seul à connaître le scénario de l'histoire ; ce n'est pas du théâtre...
- Alors comment on va faire ?
- Tout ce que vous devez faire, c'est réagir aux situations dans lesquelles je place vos personnages. Continuons. Vous entendez à nouveau des bruits, sur votre droite, venant de là où est arrivée la biche.
- Ça, c'est les pirates.
- Pas sûr, on devrait écouter pour savoir si c'est des bruits de pas, suggéra Sophie.
- Ouais, pas bête !
- Effectivement, il s'agit de pas humains. Au jugé, il y a plus de trois personnes qui arrivent.
- Chut, ne faites pas de bruit, demanda Nicolas.
- Eh bien moi, je vais aller narguer le capitaine ! déclara Marc.
- OK, ça va, on s'arrête là ! Vous avez tout compris au jeu de rôle !
- Hein ? C'est tout ? Et ce que tu as sorti de ton sac, ça sert à quoi ? demanda Aurore.
- C'est juste du matériel pour jouer. Vous avez appris la partie "rôle", mais il reste la partie "jeu" à voir. Pour cela, regardez les feuilles que je vous ai données."
Les quatre amis jetèrent un œil sur leur formulaire et y lurent des rubriques du genre : nom, âge, taille, poids, force, dextérité...
"C'est pire que le recensement, ton truc ! Bon, tu nous connais, alors pourquoi tu nous demandes tous ces renseignements sur nous ?
- Ce ne sont pas des renseignements sur vous, mais sur vos personnages ! Vous devrez décrire précisément votre alter ego, pour bien pouvoir vous mettre dans sa peau. Est-il brun ou blond ? A-t-il les yeux bleus ou verts ? Etc.
- En face de "force", "adresse", etc., je dois mettre "oui" ou "non" ?
- Ça, ce sont ce que l'on appelle des "caractéristiques". Ce sont des données chiffrées qui vous permettent de savoir si votre personnage est plutôt faible ou non, plutôt intelligent, etc.
- Pourquoi elles sont chiffrées ?
- C'est là que réside le "jeu". Chaque jeu suppose des règles, et en jeu de rôle, il y en a aussi. Ces règles servent à dire ce qu'un personnage est capable de faire, et s'il y arrive. Par exemple, pour un humain normal, sauter au-dessus d'un fossé de 1 km de large est impossible. Sauter par-dessus un trou de 50 cm est inratable. Par contre, sauter un fossé de 3 m de large est hasardeux, et dépend des personnes : certaines y arriveront plus facilement que d'autres. Pour voir si ton personnage arrive à le faire, tu jettes des dés, et tu compare le résultat à votre score pour voir si tu réussis.
- Si j'ai bien compris, on a chacun des scores différents. Par exemple, disons que je suis très agile, je me mets cinq en face du mot "agilité". Ça marche comme ça, hein, ça va jusqu'à six, parce que les dés ont six faces ! s'exclama Sophie, toute heureuse d'avoir compris. - À peu près. Disons que si tu as cinq en Agilité et que tu fais cinq ou moins en lançant un dé, tu réussis, si tu fais plus, tu rates... Mais là où tu as tort, c'est quand tu dis que tous les dés ont six faces ! Regarde ceux-ci..., dit Jean en lui tendant les cubes colorés en plastique.
- Ce sont des dés, ça ? Mais ils ne sont même pas cubiques, en fait ! Celui-là a huit côtés, celui-là en a vingt... Et cette pyramide, là, en a quatre ! Je n'en avais jamais vus des comme ça, mais c'est vrai que ce sont des dés, ils ont des chiffres dessus !
- Eh oui. Ce qui fait que, généralement, on utilise une échelle plus grande pour les caractéristiques : souvent, elles sont sur vingt.
- Donc, pour réussir un saut si j'ai 15, je lance ce dé-là, à vingt faces ? - En gros, oui.
- Et ton carton avec le dessin, il sert à quoi ?" interrogea Aurore.
Jean le déplia, et le fit tenir debout devant lui.
"De mon côté, il y a un résumé des règles. Cela me sert aussi à cacher le scénario, pour que vous ne voyiez pas ce qu'il va arriver !
- Encore une question : on est obligés de jouer à Peter Pan ? demanda Marc.
- Absolument pas ! Il y a des jeux pour jouer dans l'univers de James Bond, de la Guerre des Étoiles, etc. Il n'y a que l'embarras du choix...
"Bon, eh bien voilà, je crois que vous savez l'essentiel, on va pouvoir réellement commencer à jouer !"

Et ils passèrent la nuit entière à sauver des princesses, pourfendre des dragons et explorer de nouvelles contrées... pour commencer !

conclusion

Simple, non ? Le jeu de rôle est un jeu d'imagination, l'une des facultés les plus importantes chez l'homme avec le rire (et cela tombe bien, il y a les deux en jeu de rôle). Entrer dans le monde du jeu de rôle, c'est devenir un rêveur éveillé..."

Voilà, j'espere que celà va t'éclairer, mais un autre moyen est de tenter l'expérience.

A la prochaine,
Narya